Varia

Coup de gueule: Robert Parker et les notes sur 100

14 Shares

Je suis pas du genre à trop tomber dans la polémique, mais aujourd’hui, j’ai l’goût d’me lâcher lousse.

Vous avez peut-être vu passées les (très) nombreuses pubs de la SAQ mettant en vedette les vins ayant obtenu une place dans le fameux top 100 de Robert Parker, l’un des critiques les plus influents du monde du vin. Bon, j’ai rien contre le dude personnellement, mais j’ai quand même quelques commentaires à faire sur son système de notation sur 100 points. Bref, excusez le coup de gueule!

Je suis normalement un gars assez calme, mais le moins qu’on puisse dire est que cette nouvelle tendance de donner des « notes » aux vins me titille un brin.

Robert Parler top 100 wine spectator joe raisin dégustation coup de gueule polémique vin 2017
Les dégustateurs professionnels ont vraiment la cote, et je crois qu’il faudrait commencer à remettre notre culte en question.

Bon, je sais que plusieurs d’entre vous vont tout de suite sauter sur l’occasion pour me dire que je le fais moi-même dans mes propres critiques, et vous aurez raison de soulever l’hypocrisie. Sachez cependant que je considère ces notes comme un mal nécessaire, et vous aurez d’ailleurs remarqué que j’ai récemment commencé à donner des étoiles au lieu d’un score numérique pour plusieurs (bonnes) raisons que je vous exposerai aujourd’hui dans ce petit coup de gueule. Excusez-là!

1. C’est de la fausse précision

Penses-y un peu. Aimes-tu ton chum à 89 ou à 90? Peut-être plutôt 90.5? 90.123412873?

Makeup GIF - Find & Share on GIPHY

Voilà. La réalité, c’est que même si on est capable de convertir notre appréciation de quelque chose en chiffre, c’est rarement très précis comme les maths ou la science. Bref. je ne vois vraiment  pas comment un dude, soit-il aussi adulé que notre Robbie-boy international, soit en mesure de justifier la différence entre un vin qu’il cote à 90 et l’autre qu’il cote à 91. Évidemment, plusieurs personnes sont prêtes à payer des dizaines de dollars de plus pour une bouteille cotée 1 point plus haut – et tant mieux pour eux- mais reste que je trouve ça un peu absurde en soit… Et ça, c’est sans parler de l’effort de mémoire complètement surhumain qu’impliquerait le fait de dire que le vin X qu’on note à 92 doit être objectivement meilleur que TOUS les vins qu’on a notés à 91 et moins par le passé…!

Malgré ça, je comprends que la qualité a un certain sens objectif – et c’est pour ça que je suis capable d’admettre qu’une échelle numérique PEUT être pertinente. Cependant, ‘faut pas charrier et prétendre qu’on peut la coter au centième près, parce qu’on finit par prendre le monde pour des caves en leur faisant avaler une pseudoscience faite pour nous donner des airs de supériorité gonflés à l’air chaud.

2. Ça ne rend pas compte du côté très subjectif du vin

South Park  GIF - Find & Share on GIPHY

Bon, je m’attends à ce que pas mal tout le monde ait catché  ça bien avant que j’en parle, mais ça mérite quand même d’être souligné.

Quand tu payes un vin 40$ parce qu’il a obtenu un 91 du Wine Spectator, tu payes avant tout pour le vin que quelqu’un d’autre a aimé, et c’est sweet fuck all  garantie que tu l’aimes toi-même. Comme le chante si bien mon chum Chef  ci-dessus, on est tous différents, et c’est ben correct. Je suis donc d’avis qu’il vaut mieux décrire le vin de façon claire que de lui donner une note, question d’aider le lecteur à déterminer si c’est son genre de vin ou non, tsé?

Le come-back facile à ce genre de critique est de dire que t’as qu’à essayer une fois un coup de coeur du critique, et que si tu aimes, tu risques d’aimer pas mal tout ce qu’il aimera lui-même. C’est vrai dans un certain sens, mais c’est beaucoup trop simplifier les goûts des gens. Prends-moi, par exemple: je suis un gros fan de Rioja. Yup. Mais j’aime aussi les Pinots de l’Orégon en plus d’être super down  avec les blancs grecs et les rouges autrichiens. Qu’est-ce que ça te dit sur mes goûts? Pas grand-chose, à part qu’ils sont pas mal variés! Si tu es comme moi et que tu es pas mal éclectique dans tes choix de vin (et je te le souhaite, c’est pas mal nice), tu prendras toujours un gros guess en suivant les recommandations de quelqu’un d’autre, parce que personne n’aura exactement les mêmes goûts que toi! Donc y’a ça, en plus du fait un peu malaisant de voir le goût d’un seul homme influencer énormément le prix de vente du vin… Reste qu’à sauter sur le hype train pour un autre tour, hein!

Train GIF - Find & Share on GIPHY

3. C’est lazy.

Je comprends, la vie est assez dure comme ça, pas besoin d’en rajouter. Les notes sur 100, ça te permet de justifier tes choix de vin à ton beau-père ou ta date, en donnant l’impression que t’es un(e) wine boss  qui sait de quoi il/elle parle, et c’est nice.  C’est super naturel, d’ailleurs, et personne ne peut te juger pour ça.

Pour ceux qui se rappellent (ou plutôt, qui se sont présenté) à leur cours de Philo de CÉGEP, vous vous rappellerez peut-être du sophisme de l’appel à l’autorité. En laissant Parker justifier vos choix à votre place, c’est exactement ce que vous faites – et les sophismes, les enfants, c’est pas bien.

Reactiongifs GIF - Find & Share on GIPHY

Vous êtes pas des morons au fait, je trouvais juste le gif particulièrement drôle.

Reste que tu vaux mieux que ça. Au lieu de prendre l’opinion d’un quelqu’un d’autre, je te suggère d’essayer de justifier la tienne par tes propres mots. Pourquoi as-tu acheté ce vin-là au lieu d’un autre? As-tu entendu que c’était un bon accord avec ce que tu mangeais ce soir-là? Trouvais-tu l’étiquette ben chix? Avais-tu envie de quelque chose de plus léger ou de plus intense, et c’est ce qu’on t’a conseillé? Dans mon livre à moi, toutes ces raisons sont meilleures que de justifier ton choix en disant que Parker l’a bien noté. On consomme toujours un vin dans des circonstances particulières, et les notes ne prennent jamais compte de ça puisqu’elles se prononcent toujours dans l’absolu.

Ça fait pas mal le tour de mes critiques principales. Et toi, t’en penses quoi? Fan ou pas fan du système sur 100? Est-ce que certains critiques l’utilisent mieux que d’autres? Aimes-tu mieux le système d’étoile? Pourquoi? Jase-moi ça dans les commentaires!

14 Shares

3 Comments

  1. Zec

    Point 1.

    As-tu déjà eu un essai où l’argumentation était à l’avant plan et tu as obtenu 89/100 au lieu de 92? Qu’est-ce qui explique cette différence de 3 maigres points sur 100, sinon la subjectivité du correcteur? Pourquoi le système de note à l’école serait sur 100 au lieu d’être sur 20, particulièrement en sciences sociales? On nous répondra probablement que la granularité de cette méthode d’évaluation permet de relever les subtilités du spécimen en question.

    Les vins sont évalués pour l’expression qui s’en dégagent, tout en gardant une compréhension du contexte. C’est le rôle du critique de vin de mettre des préférences de coté et d’évaluer le plus objectivement possible. On connait les penchants de Parker pour les gros Cabs coup-de-poing dans la face, mais ça l’empêche pas de faire une critique de vins plus subtils comme des Pinots de Bourgogne et donner une opinion honnête qui est valorisée par beaucoup, y compris une fraction importante de l’industrie.

    2. C’est au volume qu’on apprécie la validité du critique. Peut-être les régions que Joe Raisin aime sont éclectiques, mais si un fil conducteur s’en dégage, on commence à dégager un repère plus objectif au plan gustatif quand vient le temps de prendre en compte la place d’un critique dans ses achats.

    Par ailleurs, The Wine Advocate, c’est un brand, comme Joe Raisin. Pas plus qu’on devrait boire des étiquettes, on ne devrait pas non plus boire des critiques. Mais quand nos goûts sont allignés sur ceux d’un critique, ça peut offrir un insight supplémentaire à l’achat. C’est notamment vrai pour l’acheteur moyen qui veut juste avoir du fun.

    3. Une belle étiquette > Note d’un critique et sa description?

    À la limite, aussi bien cesser de donner son avis sur les vins, le cinéma, la littérature.

    J’aime pas les standards arbitraires, mais Parker a fait sa place avec une critique différente du modèle européen vetuste et une certaine prévisibilité. Jamais de la vie je boirais du 100 pts Parker tous les jours, trop riche pour moi. Mais quand on contextualiste, on réussit à lire un peu entre les lignes.

    Cheers!

    Reply
  2. Charbonnet

    Je pense qu’il serait plus judicieux de laisser aux amateurs de vins de choisir ce qu’ils aiment ! A eux de se documenter et d’apprendre , car derrière ses personnages qui se prétendent connaisseurs il n’y a que du business!

    Reply
    1. Joeraisin Author

      C’est malheureusement pas faux. Malgré ça, il reste que l’écrasante majorité des gens se fieront sur quelqu’un ou quelque chose pour arrêter leur choix, donc aussi bien y aller de façon rigoureuse et transparente, question de ne pas créer de fausses prémisses et/ou de faux espoirs!

      Reply

Leave a Comment

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Es-tu du genre VIP?

Ça tombe bien, tu peux le devenir! En t'inscrivant à mon infolettre, tu recevras des invitations exclusive à des événements, webinaires et cours de vin, en plus de profiter de plein de contenu exclusif accessible en priorité! C'est un must!