Varia

Mes 5 résolutions vin pour 2018

Tu sais ce que c’est, c’est bientôt le temps des résolutions ou les inscriptions au gym se multiplient et ou tout le monde se fait des promesses.

Mais ça veut dire quoi pour nous, les fans de vin et #winos de ce monde? Tu crois que ça vaudrait la peine de tenter d’optimiser nos habitudes et/ou nos connaissances afin de développer nos aptitudes à pratiquer notre passe-temps préféré (ie. boire)? Perso, je crois que oui, alors voici mes 5 résolutions vins 2018.

résolutions 2018, blog résolution 2018, résolutions vins, meilleures habitudes vins

C’est pas que j’aurais pas de résolutions à tenir dans d’autres sphères de ma vie (*cough* gym *cough*), mais comme on est ici sur JoeRaisin.com et non sur JoeLesPipes.com, je crois que ça serait plus approprié de te jaser de mes réflexions du Nouvel An concernant ma principale passion et tout ce qui y est associé. Qui sait, ça pourra peut-être t’inspirer à t’en trouver quelques-unes (pas que t’en aies nécessairement  besoin là, mais tsé… c’toujours nice de s’améliorer un brin…)

Résolution #1: Acheter plus de gros formats

Yup, commençons par le plus simple puisque ça passe juste par une modification de mes habitudes d’achat/consommation de vino. On s’entend que tous ceux qui ont un pas pire cellier finissent souvent par tomber un ‘tit peu dans la maladie du collectionneur, dont le premier symptôme est l’achat un peu compulsif de bouteilles un peu random et sans réelle raison apparente.

Je te le cacherai pas: j’suis pas mal atteint. Reste que j’ai découvert que j’avais encore plus de plaisir à acheter des gros formats (magnums, jéroboam, impérial, etc.) Pourquoi? Parce que c’est plus rare et parce que ça look en chien.

C’est con, mais c’est aussi une façon pas pire de calmer mes pulsions puisqu’il y en a pas mal moins de disponibles. Ça me permet aussi d’économiser un peu d’espace puisque j’achète toujours deux bouteilles de toute façon au cas ou j’aurais à servir une gang. En plus, le vin vieillit plus lentement et plus uniformément dans des grosses bouteilles et représente un meilleur investissement! Un win win win win, bref.

Résolution #2: En apprendre plus sur les régions productrices moins connues

Étant le produit d’un curriculum assez standard niveau éducation de wino (#WSETCrew), je commence à connaître mes classiques de façon pas si pire. Genre, j’peux te nommer genre 100 producteurs de Bordeaux et j’arrive PRESQUE à démêler les @#$?! d’appellations de Bourgogne. C’est ben l’fun, mais n’étant pas millionnaire (YET!), je trouve que j’en sais beaucoup (trop) sur des vins que j’ai même pas les moyens de boire. Je me dis donc que ça serait très nice de développer mes connaissances des régions moins mainstream comme la Grèce, l’Autriche, Croatie, Hongrie, Chili, Argentine, Slovénie, etc.

Pour vrai, mon expérience limitée avec ces pays producteurs a toujours été inspirante sinon très positive en général. Je vais donc tenter de faire ce qu’il faut pour m’exposer le plus possibles à ces vins du nouvel ancien nouveau monde et en apprendre le plus que je peux sur eux. Ça me permettra du même coup de te partager mes découvertes, et je suis sûr que nos palais (et nos portefeuilles) ne s’en porteront que mieux!

Résolution 3: Diversifier mes vins de garde pour autre chose que des Bordeaux Rouges

Une autre maladie classique des propriétaires de cellier: on dirait toujours que 90% du fucking inventaire se doit d’être du @#$%! de Bordeaux rouge… et ça me GOSSE! Je suis d’ailleurs très (très) coupable de cette tendance moi-même, et j’aimerais que 2018 soit l’occasion de rééquilibrer la patente un brin.

Pourtant, je SAIS qu’il se fait plein de beaux vins de garde ailleurs, souvent à un meilleur RQP que ce que je finis par acheter, et pourtant mon réflexe lorsque je vois un joli Bordeaux pas trop cher est d’en prendre quelques-uns pour les coucher à côté de mes autres jolis Bordeaux pas trop chers… Peut-être que ma résolution #2 me sera utile à accomplir celle-ci aussi, mais je compte aussi aller voir ce que me propose l’Italie, l’Allemagne, et le Portugal, entre autres…

Résolution #4: Boire plus de vins canadiens et québécois

Celle-là peut sembler évidente pour les gens avec la fibre patriote plus développée, mais je dois avouer que j’ai toujours passé un peu vite dans les sections régionales de la SAQ – et je commence à le regretter! Après avoir goûté des trucs canadiens à se rouler par terre et avoir pu apprécier toute la passion et le talent de plusieurs vignerons québécois, je dois t’avouer que je commence à vouloir mieux showcase nos produits d’ici. Oh, et pas juste parce que je suis fier et/ou parce que c’est bon pour l’économie, mais parce que ça fit  aussi avec le projet ultime du blog, qui a toujours été d’élargir tes horizons et de te faire découvrir des hidden gems et les meilleurs deals. Loin d’être convaincu? J’peux pas dire que je m’y attendais pas, et je connais la réputation que les vins canayens et (surtout) québécois peuvent avoir… Reste que tant que tu gardes l’esprit ouvert, tu pourrais être surpris et faire de très belles découvertes!

Résolution #5: Boire plus d’eau

Ça peut avoir l’air con et/ou ben trop évident, mais il reste que je trouve que j’ai beaucoup plus de fun à boire du vin lorsque je rince chaque verre avec un verre d’eau avant de passer au prochain. On dirait que ça me donne le temps de regénérer mes sens avant de me replonger dans mon analyse (ben oui, j’suis nerd de même – deal with it) en plus de permettre de boire plus avant de virer guerlot – ce qui est pas toujours nécessaire ou même désirable, c’est vrai – mais ça permet aussi d’éviter de boire du vin pour étancher ta soif – une recipe for disaster assurée niveau hangover!

Voilà, ça fait pas mal le tour de mes résolutions vins pour l’année 2018. On verra si je réussi à toutes les respecter! Et toi, as-tu pris des résolutions particulières pour l’année à venir? Lesquelles? Pourquoi? Jase-moi ça dans les commentaires!

Leave a Comment

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Es-tu du genre VIP?

Ça tombe bien, tu peux le devenir! En t'inscrivant à mon infolettre, tu recevras des invitations exclusive à des événements, webinaires et cours de vin, en plus de profiter de plein de contenu exclusif accessible en priorité! C'est un must!